AccueilConnexionS'enregistrer


Partagez | 
 

 témoignage de Catherine Laperche sur Facebook

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BEBELILLY
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7493
Date de naissance : 03/11/1956
Age : 60
Localisation : LILLE
Loisirs : INTERNET
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: témoignage de Catherine Laperche sur Facebook   Mer 20 Jan - 18:14

Je suis une amie qui vit chez un étranger.
Anne- Catherine Laperche·mercredi 20 janvier 2016
Je ne sais vraiment plus depuis combien d’années je suis atteinte de fibromyalgie. Officiellement depuis 17 ans, mais en vrai je pense sérieusement l’être depuis mon enfance. Aussi loin que je me souvienne j’ai toujours ressenti des douleurs physiques principalement au niveau de la jambe gauche, mais aussi du dos et des côtes. J’ai depuis bien longtemps l’impression que mon corps est une prison dans laquelle mon âme ce débat. Dans mes rêves je suis vive, dynamique, active, je suis ce genre de personne que je regarde avec étonnement. Vous les connaissez ces personnes qui semblent savoir tout gérer, tout faire, tout réussir. Je suis toujours étonnée en découvrant qu’un corps humain “normal” est capable de tant de choses. Comment est-il possible de travailler 8h00 par jour, d’ensuite durant 4h00 s’occuper du reste ( enfants, ménages, gestion du quotidien) et ce au moins 5 jours par semaine.Et avec çà et bien un peu de sport et pas mal de fête. Pourquoi les autres ont un corps qui leur permet d’en faire autant? Alors que pour ma part le simple fait que mon corps existe est douloureux. Chaque réveil est le même : mon corps me fait mal. Surtout les jambes, puis les dos et parfois les bras sont solidaires pour me faire souffrir. Ensuite, durant la journée tout effort me coûte en énergie. En parlant d’effort je vous parle du fait de devoir me laver,m’habiller, me nourrir, me brosser les dents tout est douleur. Et même en ne faisant strictement rien , je souffre. Car le corps, pour rester immobile a besoin de muscles. Et lorsque vous souffrez de fibromyalgie, vous réaliser à quels points les muscles qui servent a vous maintenir tout simplement sont nombreux. Mon corps est loin bien loin d’être un ami en tout cas l’intérieur de mon corps. J’aime pratiquer la méditation et aussi la sophrologie souvent lors de séances nous sommes appelés à imaginer notre corps comme une maison que l’on visite, on visualise chaque partie de notre corps comme étant une pièce que l’on découvre. Ma maison à moi est délabrée, c’est cette vieille bâtisse dans ce village que vous avez toujours vu là depuis votre enfance. En passant, devant vous vous demandez comment il est possible qu’elle tienne encore debout, vous imaginez à l’intérieur chaque pièce qui tombe en morceau, les tiroirs des armoires qui sont encore présentent semble tenir presque par magie. Et l’extérieur ne vaut pas mieux, la peinture s’effrite tellement que vous pensez qu’en la frôlant simplement des lambeaux de peinture vont ce détacher de la façade. Mon corps me semble ainsi, avec des douleurs dans des endroits que beaucoup de personne ignorent qu’ils existent.Je ressens des douleurs insensées, comme des impressions de brûlures là ou frotte simplement un habit. J’ai parfois l’impression en effleurant une personne que ma peau est une plaie. Tout çà me fatigue tellement, la force à définitivement quitter mon corps.Mon corps est un étranger, je ne parviens pas à me sentir bien physiquement, alors que mon corps est un champs de bataille, meurtri par la maladie. J’ai désormais fait le deuil d’un corps réconfortant, je sais que jamais au grand jamais je serrai normal. Lutter ne sert à rien. J’accepte donc cette inacceptable situation.
J’accepte car je suis bien plus qu’un corps délabré. Je suis une âme, un esprit, une volonté de vivre bien plus forte qu’un simple corps. Lorsque mes douleurs physiques forcent bien souvent mon corps à se reposer. Mon esprit, s’élève et observe les beautés de ce monde, la puissance de la nature, l’émerveillement des rires d’enfants, la force d’un amour, la puissance de l’humour. De culture Chrétienne, j’ai beaucoup observer ce culte. J’ai eu l’occasion trop furtive d’en observer d’autres. De mes observations je suis forcée de vous avouez que je ne pense pas appartenir spécialement plus à un culte qu’un autre.Mais, je me sens très inspirée par ce que tous prônent : l’AMOUR. Si je pouvais inventer une religion, ce serrait le “Quelquechoisme” qui serrait l’opposé de l'athéisme qui dit qu'il n'y a rien. Le quelquechoisme reconnaîtrait la présence de quelque chose. Tout en excluant l’existence d'un ou des dieux ou Dieu dotés d'une volonté personnel, d'un plan et surtout d'un règlement dictant à l'homme comment être, vivre et penser. Ce serrait une "chose", “force" permettant à l'humain d'être libre de réaliser son rêve personnel. Qui permettrait aux individus de devenir des êtres munis d’une volonté au bonheur. Une force qui nous unirait tous. Cette force qui ferrait que les gens s’apprécient, s’attirent. Qui ferrait que l’être humain est capable de changer le monde proche de lui. [Ceci m'est inspiré par la lecture des quatre accords toltèques et du magasine philosophie : Star Wars]. J’ai en moi une force mentale qui m’aide à m’apprécier, qui me donnent l’envie de vivre et de rencontrer les gens. Mon mental est bien plus fort que mes douleurs. Mes douleurs sont contenues à l’intérieur de mon corps. Alors que ma force mentale est capable de se projeter au delà et de rencontrer les autres, et de communier avec la nature. Moi, je suis la vie, la joie de vivre, l’envie de vivre encore et encore.
J’espère que ce texte va pouvoir apporter un peu de ma force aux personnes qui vont le lire.Peut- être que les personnes atteintes de fibromylagie vont trouvés du réconfort. Car, vraiment si on ne peut rien faire pour notre corps, nous sommes capable de renforcé notre mental. Et la vie alors devient belle. Si ce texte permet à certains proches de personnes malades à mieux comprendre cette maladie alors tant mieux. Alors, je vous invite à partager ce texte si vous le désirez.














Revenir en haut Aller en bas
http://fibromyalgieforum.prodiscussion.net
 

témoignage de Catherine Laperche sur Facebook

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LA FIBROMYALGIE :: LA FIBROMYALGIE, histoire de la maladie et symptômes-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit